La communauté chrétienne Saint-François de-Sales de Neuville

La Paroisse St-François-de-Sales à Neuville a été érigée le 3 novembre 1684 par Monseigneur François de Laval, premier évêque de Québec. L’église Saint-François-de-Sales-de-Neuville est située en plein cœur du village de Neuville, sur la rue des Érables. C’est le nom que porte le chemin du Roy à cet endroit.

La construction de la première église s’est échelonnée de 1696 à 1715. Aucune partie de ce bâtiment d’origine ne subsiste, à l’exception probable des fondations du chœur actuel de l’église.

L’église telle qu’on la connait a été construite vers 1854 et possède une haute valeur patrimoniale.

L’Église a été vendue à la Ville de Neuville le 10 décembre 2015, et une bibliothèque municipale a été érigée dans l’église. Le lieu de culte continue pour les messes, baptêmes, mariages, et funérailles dans la partie réservée pour l’Église. Comme la communauté chrétienne de Neuville n'est plus propriétaires de l’Église, elle est amenée à partager ses locaux avec d’autres organismes de la municipalité.

La Fabrique de Neuville a été fusionnée à la Fabrique Bienheureuse Mère Saint-Louis le
1 janvier 2018.


Le baldaquin ornant le chœur, classé objet patrimonial, est une pièce de mobilier exécutée vers 1695 et commandée par Monseigneur de Saint-Vallier afin d’orner la chapelle du palais épiscopal. Le chœur de l’église incluant le baldaquin serait le plus vieil ensemble d’art religieux au Canada.

Le baldaquin est une œuvre en bois de 10 mètres de hauteur, comportant six colonnes à fût torsadé coiffées de chapiteaux corinthiens et reposant sur des piédestaux rectangulaires dotés de panneaux ouvragés. C’est l’un des plus anciens ouvrages sculptés subsistant au Québec.

Il a été échangé en 1717 à la paroisse de Neuville contre du blé destiné à nourrir des pauvres de Québec et prend place, depuis cette date, dans le chœur de l’église Saint-François-de-Sales. Le chœur est reconstruit entièrement entre 1761 et 1763. Le chœur est classé immeuble patrimonial et inclut une aire de protection.


En 1802, le maître-autel, classé lui aussi objet patrimonial, est réalisé par l’architecte et sculpteur François Baillargé.

Il est placé sous le baldaquin. L’ensemble est constitué d’un tombeau et d’un tabernacle en bois sculpté, peint et doré.


L’église est agrandie en 1783 par l’ajout d’une sacristie. En 1837, la sacristie est reconstruite, sur deux étages située au chevet de l’église. La nef est élargie en 1854, entraînant la disparition du transept et la création d’un angle par rapport au chœur.

La tribune arrière reçoit en 1885 un orgue du facteur Napoléon Déry, objet classé patrimonial. Le parement de granit, appliquée en façade en 1915 selon les plans de l’architecte David Dussault, est la dernière modification importante apportée à l’église.

L’église est décorée de plusieurs grandes peintures d’Antoine Plamondon datant de 1850 à 1862.

Plusieurs curés ont été enterrés sous le chœur de l’église.

 

 

 

Plan de site | Nous rejoindre»»»

Communautés chrétiennes de la Paroisse, cliquer sur celle désirée :

Cap-Santé | Donnacona | Neuville | Pont-Rouge | Portneuf | Saint-Basile


Copyright © 2019 | Fabrique de la paroisse Bienheureuse-Mère-Saint-Louis - PBMSL...
Tous droits réservés.
Optimisé pour un affichage de 1024 x 768